Grande Neuvaine au Sacré-Coeur de Jésus

Neuvaine préparatoire à la consécration de l’église Sainte Catherine au Sacré-Coeur de Jésus

Du jeudi 6 au samedi 15 juin 2019

 

 

La deuxième « Grande Apparition »
du Sacré-Cœur à Sainte Marguerite·Marie,
 en 1674.

(Fresque de la Chapelle de la Visitation, à Paray-le-Monial)

Premier Jour

« De son sein couleront des fleuves d’eau vive” (Jn 7,38)

Réflexion: – Jésus se tint dans le Temple et Il se mit à proclamer à haute voix: « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive, celui qui croit en moi”, selon le mot de l’Écriture : De son sein couleront des fleuves d’eau vive. Jésus désignait ainsi l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en Lui (Jn 7,37-  39). Le Côté de Jésus a été ouvert par la lance du soldat; aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau. En effet, tout cela est arrivé pour que s’accomplisse l’Écriture:  « Ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé » (Jn 19,  37).

La Samaritaine a connu une expérience d’amour en accueillant cette eau vive. Un jour, Jésus lui dit: « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit – donne-  moi à boire – c’est toi qui le prierais et il te donnerait de l’eau vive ». Et cette femme, de répondre: « Seigneur, donne-moi de cette eau pour que je n’aie plus soif’ (Jn 4, 15). Dieu nous a créés par Amour en déposant en nous une aspiration naturelle qui tend à la communion intime avec Lui. « Tu nous a faits pour toi, Seigneur, et notre cœur demeure inquiet tant qu’il ne se repose en toi » (Saint Augustin). Nous sommes invités à goûter au bonheur que nous procure la vie divine et cette eau vive donnée par le Sein de Jésus, c’est son Esprit qui nous unit à Dieu.

« Si quelqu’un a soif, dit le Seigneur, qu’il vienne à moi et qu’il boive »(Jn 7,38)

Cantique: – Isaïe 66

A vous, l’allégresse de Jérusalem! +

Exultez en elle, vous tous qui l’aimez! 

Réjouissez-vous de sa joie, vous qui la pleuriez!

Alors, vous serez nourris de son lait, rassasiés de ses consolations; •

alors, vous goûterez avec délices à l’abondance de sa gloire.

Car le Seigneur le déclare : +

« Voici que je dirige vers elle la paix comme un fleuve t

et, comme un torrent qui déborde, la gloire des nations. »

Vous serez nourris, portés sur la hanche; +

vous serez choyés sur ses genoux . »

Comme un enfant que sa mère console, ainsi, je vous consolerai.

Oui, dans Jérusalem, vous serez consolés. +

Vous verrez, votre cœur se réjouira; •

et vos os revivront comme l’herbe reverdit.

 

Prière– Jésus, donne-moi une telle confiance en toi, que jamais je n’hésite à venir puiser l’eau vive dans ton Cœur divin. Que cette eau déploie en moi ta puissance d’Amour et marque mon existence humaine à jamais. Que ton Esprit me fasse découvrir les richesses insondables de ton Cœur.

 

Deuxième Jour

Le Cœur de Jésus nous donne sa Mère

Réflexion: – Cloué à la Croix, Jésus lance un cri vers son Père pour qu’Il accorde à l’humanité, son pardon. Afin de nous prouver la valeur de sa demande, Il nous donne comme mère, la femme qu’Il aime le plus. « Jésus voyant sa mère et, se tenant près d’elle, le disciple qu’Il aimait, dit à sa mère: « Femme, voici ton fils ». Puis, il dit au disciple: « Voici ta mère » (Jn 19, 26).

Le Cœur de la Vierge Marie était rempli des mêmes sentiments que ceux du Cœur de Jésus. L’affront et le supplice infligés à son Fils n’ont pas arrêté son amour, et en acceptant de prendre Jean, comme fils, Marie acceptait aussi toute l’humanité pécheresse. Elle est vraiment la mère miséricordieuse ayant pour mission de nous solliciter et de nous conduire à son Fils, Source de miséricorde.

« La miséricorde du Seigneur s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent »(Lc 1, 50)

Cantique de Marie(Lc 1): –

Mon ame exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur!

Il s’est penché sur son humble servante;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles;
Saint est son nom!

Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Prière : – Vierge Marie, tu connais toutes les embûches, les sollicitations et les provocations que subissent les fils et les filles de Dieu, actuellement. Il existe tant de voix qui s’élèvent pour nous dérouter aujourd’hui. L’accusateur ne cesse de vouloir nous inspirer des idées pour nous couper de la communion avec notre Père et notre Dieu. L’agitateur est à l’œuvre pour nous couper aussi de la communion fraternelle et pour semer la division. Toi, Marie, Mère de Miséricorde, tu as reçu le pouvoir d’écraser la tête du serpent, sois ma protectrice et conduis-moi à ton Fils, Jésus. Je te bénis, Marie, dans ton Immaculée Conception, à la gloire de la Très Sainte Trinité.

 

Troisième Jour

« Le Christ ressuscité donne l’Esprit de Dieu »

Réflexion: – Le premier don pascal de Notre-Seigneur, après l’expiation de nos péchés, c’est l’Esprit qui nous apporte la vraie paix et la vie éternelle. Quand l’Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde eût accompli son sacrifice, Il se révéla aux siens, le soir de Pâques, par ces mots: « La paix soit avec vous » (Jn 20, 19)et « Recevez l’Esprit Saint » (Jn 20, 22). Ceux qui croient en Jésus peuvent recevoir son Esprit.

L’Amour de Jésus était tellement grand qu’Il est venu redonner au monde la paix du cœur. Le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit: C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Ne soyez pas bouleversés et effrayés (Jn 14, 26-27).

Comblés des joies de l’Esprit, rendons gloire à notre Dieu (Alleluia).

Cantique: – Ézéchiel : 36

Je vous prendrai du milieu des nations, +
je vous rassemblerai de tous les pays,
je vous conduirai dans votre terre.

Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; •
de toutes vos souillures, de toutes vos idoles, je vous purifierai.

Je vous donnerai un cœur nouveau,
je mettrai en vous un esprit nouveau.

J’ôterai de votre chair le cœur de pierre,
je vous donnerai un cœur de chair.

Je mettrai en vous mon esprit, +
je ferai que vous marchiez selon mes lois,
que vous gardiez mes préceptes et leur soyez fidèles.

Fais-nous revenir à toi, Seigneur, + et nous reviendrons. •
Renouvelle pour nous les jours d’autrefois.

Prière: – Esprit de Jésus, Tu es l’eau vive qui vient assainir ma vie afin que je porte des fruits en abondance. Renouvelle en moi les dons de ma confirmation. Remplis mon cœur de tes fruits de charité, joie, paix, patience, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi. Que Dieu, mon Père, soit glorifié par mes œuvres de miséricorde. Esprit Saint, donne-moi de vivre dans ton intimité afin qu’en tout temps, j’aie recours à Toi.

 

Quatrième Jour

Le Cœur de Jésus nous donne l’Église

Réflexion: – « Quand arriva la Pentecôte, les apôtres se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain, il vint du ciel un bruit pareil à celui d’un violent coup de vent: toute la maison où il se tenaient en fut remplie. Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d’eux. Alors ils furent tous remplis de l’Esprit Saint; ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit » (Ac 2, 1, 4).

Dès cet instant, les apôtres, par la force de l’Esprit Saint, sortirent du Cénacle pour parler ouvertement au peuple, qu’ils craignaient. Ils parlaient toutes les langues, parce que Jésus avait dit: « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » (Mt 28, 19).

Aujourd’hui » l’Église de Jésus parle encore toutes les langues, les nations sont évangélisées. L’Église est le Peuple de Dieu et nous sommes tous frères et sœurs en Lui. Cette Église est notre Mère qui nous nourrit de son sein en nous donnant le baptême qui met en nous la vie de la Sainte Trinité. Elle nous donne aussi la Lumière et la Vérité, par sa prédication; l’Amour de Dieu, par le Pain de vie partagé et le Pardon, par le Sacrement de la réconciliation.

« Va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis présente ton offrande » (Mt 5,24)

Cantique: Jérémie 7

Écoutez la parole du Seigneur, vous tous de Juda, •
vous qui entrez par ces portes pour adorer le Seigneur.

Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël :
« Rendez meilleurs vos chemins et vos actes : je vous ferai habiter dans ce lieu.

« Ne vous appuyez pas sur des paroles de mensonge +en disant : Temple du Seigneur ! Temple du Seigneur!
c’est ici le temple du Seigneur!

« Si vraiment vous rendez meilleurs vos chemins et vos actes,
si vraiment vous maintenez le droit entre un homme et son prochain,

« si vous n’opprimez pas l’immigré, l’orphelin ou la veuve, +
si vous ne versez pas, dans ce lieu, le sang de l’innocent, •
si vous ne suivez pas, pour votre malheur, d’autres dieux,

« alors je vous ferai habiter dans ce lieu, +
dans le pays que j’ai donné à vos pères, •
depuis les siècles et pour les siècles. »

Prière: – Jésus, tu es venu pour nous qui sommes le Peuple de Dieu, nous rassemblant en un seul Corps, ton Église, qui est Sainte de ta Sainteté. Toi, tu es Saint, Seigneur, et moi, je ne le suis pas. Un jour, Tu disais à Pierre: « Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car cette révélation t’est venue, non de la chair et du sang, mais de mon Père qui est dans les cieux » (Mt 16, 17). Peu de temps après, Tu lui as dit: « Passe derrière-moi, Satan, tu me fais obstacle, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes » (Mt 16, 23). En dépit de ma bonne volonté, je suis parfois objet de scandale, Seigneur. Donne-moi l’humilité de Ton Cœur pour vivre fraternellement avec eux. Nous sommes tous frères et sœurs en Toi et c’est ensemble que nous pourrons dire: « Notre Père, qui es aux cieux … pardonne-moi mes offenses comme je pardonne aussi à ceux qui m’ont offensé » (Mt 6, 9).

« Nous venons ici à la rencontre du Cœur transpercé pour nous, d’où jaillissent l’eau et le sang. C’est l’amour rédempteur qui est à l’origine du salut, de notre salut, qui est à l’origine de l’Eglise … Maintenant encore, aujourd’hui, le Christ vivant nous aime et nous présente son cœur comme la source de notre rédemption: « Semper vivens ad interpellandem pro nobis » (HB 7, 25). A chaque instant, nous sommes enveloppés, le monde entier est enveloppé, dans l’amour de ce cœur « qui a tant aimé les hommes et qui en est si peu aimé. »

1erjuin 1980 , Jean-Paul II à la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre.

Cinquième Jour

Le Cœur de Jésus nous donne la Foi

Réflexion: -Jésus dit à Thomas: « Avance ton doigt ici et vois mes mains; avance ta main et mets-la dans mon côté; cesse d’être incrédule, sois croyant ». Thomas lui dit alors: « Mon Seigneur et mon Dieu ». Jésus lui dit: « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu » (Jean 20, 27-28). C’est Thomas qui disait: « Allons, nous aussi à Jérusalem, mourir avec Jésus » (Jn 11, 16).

L’épreuve de la mort de Jésus a été trop brutale pour Thomas. A l’annonce de la Résurrection, Thomas a refusé de croire; il avait perdu la Foi qui permet de voir les signes de Dieu sur nos chemins. La vie apporte à tous des épreuves crucifiantes parfois … et c’est l’heure où Thomas nous invite à regarder le Côté ouvert de Jésus ressuscité. Le trouble, l’agitation et l’épreuve sont des moyens qui ébranlent notre Foi si « nos yeux cessent de fixer Jésus » (Hé 12, 2). Mais, providentiellement, notre foi devrait en sortir plus victorieuse et plus lumineuse, comme celle de Thomas.

« Viens en aide à mon peu de foi » (Mc 9,24)

Cantique: Jérémie, 17

Béni soit l’homme qui ‘s’appuie sur le Seigneur: 
le Seigneur sera son appui.

Il sera comme l’arbre, planté près des eaux,
qui pousse, vers le courant, ses racines.

Il ne craint pas quand vient la chaleur :
son feuillage reste vert.

L’année de la sécheresse, il est sans inquiétude :
il ne manque pas de porter son fruit.

Prière: – Jésus, je reconnais que le don le plus précieux reçu à mon baptême, c’est celui de la Foi et ce don vient de ton Cœur. Un jour, sur le lac, c’est la tempête et les apôtres ont peur; ils ont réveillé le Maître. Tu leur as dit: « Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? » (Mt 8, 26). Quand la tempête agite ma vie par les épreuves de toutes sortes, Seigneur, soutiens ma foi. La foi qui te plaît, Jésus, c’est la foi de l’espérance.

 

Sixième Jour

Le Cœur de Jésus est source de miséricorde

Réflexion: – Après avoir montré les plaies de ses mains et de son côté, Jésus souffla sur ses apôtres et leur dit: « Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis; ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus » (Jn 20, 21).

Dans sa Résurrection, Jésus a fait l’expérience radicale de la Miséricorde, c’est-à-dire de l’Amour du Père plus fort que la mort. Et c’est Lui, Jésus, qui est devenu Source inépuisable de la miséricorde, qui est plus forte que le péché » (Encyclique, Miséricorde divine). C’est l’invitation lancée, un jour, par Jésus, qui se réalise aujourd’hui pour nous : « Vous qui souffrez et qui peinez, venez à moi » (Mt 11.28). Nous sommes tous invités à donner notre fardeau au Cœur doux et humble de Jésus pour recevoir le pardon de nos péchés et le soulagement dans toutes nos difficultés.

« Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs » (Mt 9,13)

Cantique: Éphésien, 1

Qu’il soit béni, le Dieu et Père de notre Seigneur, Jésus, le Christ!

Il nous a bénis et comblés des bénédictions de l’Esprit,
au ciel, dans le Christ.

Il nous a choisis, dans le Christ, avant que le monde fût créé:
pour être saints et sans péchés devant sa face grâce à son amour.

Il nous a prédestinés à être pour lui, des fils adoptifs’
par Jésus, le Christ.

Ainsi l’a voulu sa bonté, à la louange de gloire de sa grâce,
la grâce qu’il nous a faite dans le Fils bien-aimé.

En lui, par son sang,
nous avons le rachat, le pardon des péchés.

C’est la richesse de sa grâce dont il déborde jusqu’à nous’
en toute intelligence et sagesse.

Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté,
selon que sa bonté l’avait prévu dans le Christ :
pour mener les temps à leur plénitude, +
récapituler toutes choses dans le Christ,
celles du ciel et celles de la terre.

Prière: – Esprit Saint, révèle-moi les profonds secrets de la Miséricorde du Cœur de Jésus. J’ai confiance en elle et je sais qu’elle est plus grande que le poids de mes péchés; autrement, j’en serais écrasé. Donne-moi aussi la confiance dans le ministère sacerdotal par lequel le Père exerce sa paternité pour m’accueillir comme un enfant prodigue à qui, Il pardonne. Que je sache aussi me’ laisser embrasser longuement par Dieu, mon Père.

 

 

Septième Jour

Le Cœur de Jésus nous donne le pain de la vie éternelle

Réflexion: – Le sang qui sort du Côté ouvert de Jésus symbolise le Sacrement de l’Eucharistie. Jésus nous dit : « Ma chair est vraiment une nourriture et mon sang est vraiment un breuvage » (Jn 6, 55).« Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour » (Jn 6, 54).

Après avoir entendu ces paroles, plusieurs de ses disciples se retirèrent et n’allaient plus avec Lui. Dans son Amour infini, Jésus a institué ce merveilleux Sacrement où Il est présent réellement avec sa divinité et son humanité glorifiée. « Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20). Jésus veut demeurer avec nous tous les jours et Il nous aime tellement qu’II veut aussi devenir notre nourriture spirituelle, se donnant à manger à tous ceux qu’II attire à Lui.

« Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui » (Jn 6, 56)

Psaume115

Je crois, et je parlerai, moi qui ai beaucoup souffert,
moi qui ai dit dans mon trouble: « L’homme n’est que mensonge ».

Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait?
J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom du Seigneur.
Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple!

Il en coûte au Seigneur de voir mourir les siens!
Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur, ton serviteur, le fils de ta servante,
moi, dont tu brisas les chaînes?

Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâces, j’invoquerai le nom du Seigneur.
Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple,
à l’entrée de la maison du Seigneur, au milieu de Jérusalem!

Prière: – Jésus, non seulement Tu veux te donner à nous dans l’Eucharistie, mais Tu veux aussi habiter nos tabernacles. Tu attends tous ceux que Tu aimes pour permettre cet échange du « cœur à cœur ». Comme dit le bon Pape Jean XXIII : « Ma vie semble destinée à se dépenser sous la lumière qui émane du tabernacle, et c’est au Cœur de Jésus que je dois recourir pour trouver la solution de tous mes troubles ». Jésus, remplis mon cœur de confiance en ta Présence eucharistique; une telle confiance, Jésus, que je vienne fréquemment te rencontrer. Donne-moi de venir t’adorer, te louer et aussi puiser dans cette rencontre d’Amour tout ce qui est nécessaire pour que ma vie glorifie Dieu, notre Père.

– Dans la Sainte Eucharistie, nous célébrons la présence toujours nouvelle et active de l’unique sacrifice de la Croix, dans lequel la Rédemption est un événement éternellement présent, indissolublement lié à l’intercession même du Sauveur.

– Dans la Sainte Eucharistie, nous communions au Christ lui-même, unique prêtre et unique hostie, qui nous entraîne dans le mouvement de son offrande et de son adoration, lui qui est la source de toute grâce.

– Dans.la Sainte Eucharistie – c’est aussi le sens de l’adoration perpétuelle – nous entrons dans ce mouvement de l’amour d’où découle tout progrès intérieur et toute efficacité apostolique : « Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes ». (Jn 12, 32).

1erjuin 1980Jean-Paul II à la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre.

 

Huitième Jour

« Le Cœur de Jésus est la source de la charité fraternelle »

Réflexion: – La veille de sa passion, Jésus a lavé les pieds de ses apôtres en leur disant: Comprenez-vous ce que je vous ai fait? Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. Car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j’ai fait pour vous (Jn 13,12-15).« Heureux êtes-vous, si vous le faites » (Jn 13, 17).

Jésus a donné cet exemple pour nous dire comment aimer Dieu dans la personne de nos frères et sœurs. Le trésor que nous recevrons au ciel sera à la mesure de cet amour. « Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite: « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli; j’étais nu, et vous m’avez habillé; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi » (Mt 25,34-36). « Vraiment, je vous le dit; chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25,40).

« A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples :
si vous avez de l’amour les uns pour les autres »
(Jn 13, 35)

Cantique: Isaïe, 61

Vous serez appelés « prêtres du Seigneur » ;
on vous dira: « Servants de notre Dieu ».
Vous vivrez de la ressource des nations
et leur gloire sera votre parure.

Au lieu de votre honte : double part !
Au lieu de vos opprobres : cris de joie!
Ils recevront dans leur pays double héritage,
ils auront l’allégresse éternelle.

Parce que moi, le Seigneur, j’aime le bon droit,
parce que je hais ‘le vol et l’injustice,
fidèlement, je leur donnerai la récompense,
je conclurai avec eux une alliance éternelle.

Leurs descendants seront connus parmi les peuples,
et leurs enfants, au milieu des nations.
Qui les verra pourra reconnaître
la descendance bénie du Seigneur.

Prière: -Jésus, donne-moi d’aimer mes frères comme Tu les as aimés: Tu les as servis avec tant d’humilité et de douceur, toujours attentif à les secourir dans tous leurs besoins. De ton Cœur, Jésus, sortait tant de miséricorde pour tous; remplis aussi mon cœur de miséricorde pour chacun de mes frères.’

 

Neuvième Jour

Le Cœur de Jésus nous conduit au Père

Réflexion: – « Père, l’heure est venue. Glorifie ton fils, afin que le fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout homme, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés, Or, la vie éternelle, c’est de te connaître, toi l’unique Dieu véritable, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jn 7,2,3). Après sa Résurrection, dans une première apparition, Jésus demande à Marie de Magdela de ne pas Le Toucher, car Il n’était pas encore monté vers le Père. La douceur de l’Amour du Christ est réservée à la Maison du Père, quand chacun à son tour y parviendra avec le Christ.

Mais sur terre, ce qui prévaut, c’est de réaliser la volonté de Jésus. Celui-ci dit à Marie: « Va trouver mes frères et dis-leur: je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu (Jn 20, 17). Jésus nous a mérité de devenir enfants adoptifs de son Père. « Sois sans crainte, petit troupeau, votre Père vous donnera le Royaume » (Lc 12, 32). Pour avoir part au Royaume, Jésus nous invite à devenir comme des petits enfants. Ce qui caractérise l’esprit d’enfance, c’est la confiance. La confiance nous permet de nous adresser à Dieu en Lui demandant selon nos besoins et d’accueillir aussi ses bienfaits. Jésus nous le dit : « Demandez et vous recevrez; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira » (Mt 7, 7).

« J’ai donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu à ceux qui croient en mon nom »(Jn 1,12)

Psaume, 32

Le salut d’un roi n’est pas dans son armée,
ni la victoire d’un guerrier, dans sa force.
Illusion que des chevaux pour la victoire :
une armée ne donne pas le salut.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur:
il est pour nous un appui, un bouclier.
La joie de notre cœur vient de lui,
notre confiance est dans son nom très saint.

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi!
Maintenant, rois, comprenez,
reprenez-vous, juges de la terre.

Servez le Seigneur avec crainte,
rendez-lui votre hommage en tremblant.
Qu’il s’irrite et vous êtes perdus :
soudain sa colère éclatera.

Heureux qui trouve en lui son refuge!

Prière: – Esprit de Jésus, joins-toi à mon esprit pour attester en moi que je suis « enfant de Dieu ». Donne-moi la Sagesse qui vient d’auprès de Toi pour comprendre la profondeur de cette réalité que Dieu, mon Père, m’aime et que j’ai du prix à ses yeux. Par la force de ton Amour, que tout mon être s’écrie: Abba, Père, je suis ton enfant.

 

« Qui m’a vu, a vu le Père »

« L’Église professe la miséricorde de dieu, l’Église en vit, dans sa vaste expérience de foi, et aussi dans son enseignement, en contemplant constamment le Christ, en se concentrant en lui, sur sa vie et son Évangile, sur sa croix et sa résurrection, sur son mystère tout entier.

Tout ce qui forme la « vision » du Christ dans la foi vive et dans l’enseignement de l’Église nous rapproche de la « vision du Père » dans la sainteté de sa miséricorde. L’Église semble professer et vénérer d’une manière particulière la miséricorde de Dieu quand elle s’adresse au cœur du Christ.

En effet, nous approcher du Christ dans le mystère de son cœur nous permet de nous arrêter sur ce point – point central en un certain sens, et en même temps le plus accessible au plan humain – de la révélation de l’amour miséricordieux du Père, qui a constitué le contenu central de la mission messianique du Fils de l’homme. »

Lettre encyclique du Pape Jean-Paul Il sur la Miséricorde Divine.

« Dives in Misericordia Deus ». 30 novembre 1980.

 

Litanies du Sacré-Cœur de Jésus
Seigneur, ayez pitié de nous. Christ, ayez pitié de nous. Seigneur, ayez pitié de nous.
Christ, écoutez-nous. Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, Fils du Père éternel, ayez pitié de nous.
Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la Vierge Marie,
Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu,
Cœur de Jésus, d’une infinie majesté,
Cœur de Jésus, temple saint de Dieu,
Cœur de Jésus, tabernacle du Très-Haut,
Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du Ciel,
Cœur de Jésus, fournaise ardente de charité,
Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l’amour,
Cœur de Jésus, plein d’amour et de bonté,
Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus,
Cœur de Jésus, très digne de toutes louanges,
Cœur de Jésus, roi et centre de tous les cœurs,
Cœur de Jésus, en qui se trouvent tous les trésors de la sagesse et de la science,
Cœur de Jésus, en qui réside toute la plénitude de la Divinité,
Cœur de Jésus, objet des complaisances du Père,
Cœur de Jésus, dont la plénitude se répand sur nous tous,
Cœur de Jésus, le désiré des collines éternelles,
Cœur de Jésus, patient et très miséricordieux,
Cœur de Jésus, libéral pour tous ceux qui vous invoquent,
Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté,
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés,
Cœur de Jésus, rassasié d’opprobes,
Cœur de Jésus, broyé à cause de nos péchés,
Cœur de Jésus, obéissant jusqu’à la mort,
Cœur de Jésus, percé par la lance,
Cœur de Jésus, source de toute consolation,
Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection,
Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation,
Cœur de Jésus, victime des pécheurs,
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en vous,
Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent en vous,
Cœur de Jésus, délice de tous les saints,
Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur,
Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur,
Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

V. Jésus, doux et humble de Cœur,
R. Rendez notre cœur semblable au vôtre.

Prions. Dieu éternel et tout-puissant, regardez le Cœur de votre Fils bien-aimé et voyez comment il vous rend, au nom des pécheurs, louanges et réparation. Laissez-vous donc toucher par ceux qui implorent votre miséricorde et accordez-leur votre pardon, au nom de ce même Fils Jésus-Christ, qui vit et règne avec vous dans les siècles des siècles. Amen!

Promesses de Notre-Seigneur à Sainte Marguerite-Marie

Texte authentique

1. Pour ceux qui travaillent au salut des âmes

« Mon divin sauveur m’a fait entendre que ceux qui travaillent .au salut des ames auront l’art de toucher les cœurs les plus endurcis et travailleront avec un succès merveilleux, s’ils sont pénétrés eux- mêmes d’une tendre dévotion au divin Cœur. » (1)

(l, Vie, p. 275 – Cf. II, Œuvres. p. 627).

2. Pour les communautés

« ‘II m’a promis … qu’II répandra la suave onction de son ardente charité sur toutes les communautés qui l’honoreront et se mettront sous sa spéciale protection; qu’II en détournera tous les coups de la divine Justice pour les remettre en grace lorsqu’elles en seront déchues. »

(II. Œuvres, p. 300).

3. Pour les personnes séculières

« Pour les personnes séculières, elles trouveront, par le moyen de cette aimable dévotion, tous les secours nécessaires à leur état, c’est-à-dire la paix dans leur famille, le soulagement dans leurs travaux,les bénédictions du ciel dans toutes leurs entreprises, la consolation dans leurs misères, et c’est proprement dans ce Sacré Cœur qu’elles trouveront un lieu de refuge pendant toute leur vie et principaIement à l’heure de la mort. »

(II, Œuvres, p. 627 – Cf. Vie, p. 275).

4. Pour les maisons ou l’image du Sacré-Cœur sera exposée et honorée

« M’assurant qu’II prenait un plaisir singulier d’être honoré sous la figure de ce Cœur de chair, dont Il voulait que l’image fOt exposée en public, afin, ajouta-t-Il, de toucher par cet objet le cœur insensible des hommes; me promettant qu’II répandrait avec abondance dans le cœur de tous ceux qui l’honoreraient tous les dons dont Il est plein; et que, partout où cette image serait exposée pour y être singulièrement honorée, elle y attirerait toutes sortes de bénédictions.

(II, Œuvres, p. 572. Cf. p. 296).

(1) Vie et Œuvres de Sainte Marguerite-Marie, publication de la Visitation de Paray. Édition 1920, 3 volumes, in-8°_

5. Promesses de grâces en faveur de ceux qui se dévoueront pour lui

« Je me sens comme toute abimée dans ce divin Cœur; si je ne me trompe (1), j’y suis comme dans un abîme sans fond où Il me découvre des trésors d’amour et de grâces pour les personnes qui se consacreront et sacrifieront à lui rendre et procurer tout l’honneur et l’amour et la gloire qui sera à leur pouvoir. »

(II, Œuvres. p. 396).

6. Promesses de salut pour tous ceux qui lui auront été dévoués et consacrés

« II m’a confirmé que le plaisir qu’II prend d’être aimé, connu et honoré des créatures est si grand que, si je ne me trompe, Il m’a promis que tous ceux qui lui seront dévoués et consacrés ne périront jamais »

(II, Œuvres, p. 300. Cf. pp. 296, 328, 344).

 

7. Promesse de bonne mort pour ceux qui communieront neuf premiers vendredis du mois de suite

« Un jour de vendredi; pendant la sainte communion, Il dit ces paroles à son indigne esclave, si elle ne se trompe: « Je te promets, dans l’excessive miséricorde de mon Cœur, que son amour tout puissant accordera à tous ceux qui communieront neuf premiers vendredis des mois, de suite, la grace de la pénitence finale, ne mourant point dans ma disgrâce et sans recevoir leurs sacrements. Mon divin Cœur se rendant leur asile assuré au dernier moment ».

(II, Œuvres, p. 397. Cf l, p. 261).

8. Promesse du règne du Sacré-Cœur

« Ne crains rien, je régnerai malgré mes ennemis et tous ceux qui s’y voudront opposer ».

(II, Autobiographie, p. 105).

« II régnera, cet aimable Cœur, malgré Satan. Ce mot me transporte de joie. »
« Enfin il régnera, ce divin Cœur, malgré ceux qui s’y voudront opposer. Satan demeurera confus avec tous ses adhérents. »

(II, Œuvres, pp. 436, 489).

Elle l’entendait lui répéter ces paroles: « Le ciel et la terre passeront et non mes paroles sans effet. »

(l, Ecrits de la Mère GREYFIÉ, p. 349).

(1)Cette manière de parler, habituelle à la sainte, n’indique pas un doute de son esprit, mais est le fait de son humilité.

 « Tu nous a fait pour Toi Seigneur,
et notre cœur· est sans repos
tant qu’il ne repose en Toi. »

Saint Augustin